Passer au contenu principal
La Digithèque

Septième Conseil de chimie Solvay, 1947

Le tableau périodique contient deux séries d’éléments : les lanthanides (terres rares) et les actinides, repris dans la représentation que tous les élèves ont eue entre les mains durant les cours de sciences. Les séries qui vont du Lanthane (La, 57) au Lutétium (Lu, 71) et de l’Actinium (Ac, 89) au Lawrencium (Lr, 103), dont le symbole est Lw jusqu’en 1963, occupent une case dans le groupe IIIB. Lorsque les scientifiques ont commencé à produire des éléments chimiques plus lourds que l’Uranium, les transuraniens, ils pensaient alors qu’ils étaient en train de découvrir et d’isoler des homologues du groupe VIB, homologues du Manganèse (Mn, 25) et des groupes suivants. L’Uranium (U, 92) étant alors placé dans le tableau périodique sous le Tungstène (W, 74). Cependant, en étudiant le comportement chimique de ces éléments nouveaux, Glenn Seaborg suggère en 1944 qu’il existe un groupe qu’il intitule actinides, groupe qui démarre avec l’Actinium, tout comme la série des Lanthanides débute avec le Lanthane qui lui confère son nom. Glenn Seaborg n’assiste pas au Conseil de chimie de 1947  consacré aux isotopes, mais son hypothèse est relayée et défendue par Frédéric Joliot-Curie, qui rencontre l’opposition de plusieurs participants, dont celle de Friedrich Paneth.