Passer au contenu principal
La Digithèque

Albert Einstein (1879-1955)

Albert Einstein (1879-1955)<br />

@wikimedia commons 

Les effets de 1911 sur sa carrière 

Le premier Conseil de physique est convoqué par Ernest Solvay à la demande de Walther Nernst. Ce dernier veut porter son théorème de la chaleur — conséquence d’un résultat quantique d’Albert Einstein (sa formule de chaleur spécifique de 1907) — à l’attention de l’élite de la profession. Albert Einstein se trouve donc à la source d’une aventure dont il est la vedette et dont il recueillera les fruits. En effet, sa présence à Bruxelles aura un impact considérable sur le déroulement de sa carrière académique. 

Albert Einstein prendra part (de manière directe ou indirecte) aux Conseils de 1911, 1913, 1921, 1927 et 1930. Il deviendra, en 1926, membre du Comité scientifique de l’Institut international de physique Solvay.

Les recommandations de Marie Curie et d’Henri Poincaré, envoyées à Pierre Weiss peu de temps après le premier Conseil de physique, facilitent la nomination d’Albert Einstein à l’École polytechnique de Zurich (ETH) - une revanche ardemment souhaitée, puisque l’ETH avait refusé de lui offrir un poste d’assistant à la fin de ses études. En 1913, il obtient un fauteuil à l’Académie des sciences de Berlin sur proposition de Max Planck, Walther Nernst, Emil Warburg et Heinrich Rubens: les quatre membres berlinois du Conseil de 1911.

Son rôle au sein de l’Institut

Albert Einstein entre au Comité scientifique de l’Institut en 1926, il succède à Heike Kamerlingh Onnes. La nomination de ce fonctionnaire du Reich allemand au sein de l’Institut reste une affaire délicate en 1926. Ernest Solvay étant décédé en 1922, le président  Hendrik  Lorentz n’a d’autre choix que de demander audience au Roi Albert.

Le roi approuve le choix d’Albert Einstein et réagit favorablement à l’idée d’inviter quelques Allemands « modérés » à participer au Conseil de 1927. 

Les Conseils de 1927 et de 1930 seront le théâtre des fameux débats entre Albert Einstein et Niels Bohr sur le statut de la théorie des quanta.

[Controverse]

Albert Einstein participe, en qualité de membre du Comité scientifique, aux réunions de 1929 et 1932.