Passer au contenu principal
La Digithèque

Marc Henneaux (1955- )

Baron Marc Henneaux (1955 - )<br />

Baron Marc Henneaux (1955- ) 

Marc Henneaux étudie la physique à l’Université libre de Bruxelles, en Belgique, et obtient son doctorat en 1980 sous la direction de Jules Géhéniau.

Professeur invité à l’université de Princeton au cours de l’année académique 1978-1979, il intègre l’université du Texas de 1981 à 1984 en tant que chercheur postdoctoral. Il occupe ensuite un poste de chercheur auprès du Fonds de la recherche scientifique (FNRS) jusqu’en 1992, après quoi il est chargé de cours à l’Université libre de Bruxelles (1993-1996).

Professeur ordinaire à l’Université libre de Bruxelles depuis octobre 1996, il est également membre associé du CECs (Chili) depuis 1985.

Le 1er janvier 2004, il devient directeur des Instituts internationaux de physique et de chimie Solvay, fondés par Ernest Solvay.

[Interview complète]

Extrait

Marina Solvay : Depuis votre présence à la direction des Instituts, ils ont un rôle éducatif…

Marc Henneaux : Les Instituts ont un rôle éducatif à deux niveaux. D’une part, la formation des jeunes chercheurs, et d’autre part, accueillir des événements « grand public » où nous vulgarisons la science. Le nom « Solvay », par ses Conseils, est extrêmement prestigieux dans la communauté scientifique internationale. Nous pensons que c’est un levier extraordinaire que nous devons utiliser pour contribuer justement à l’éducation et à la formation.

Une fois par an, nous organisons sur le site Flagey ce qu’on appelle L’Événement Public Solvay (...). Nous demandons à deux orateurs qui sont de grands scientifiques — et en particulier nous choisissons les meilleurs communicateurs — de parler des problèmes importants de leur domaine, de manière à ce qu’un public intéressé mais pas nécessairement expert puisse mesurer les enjeux et comprendre les grands problèmes de cette discipline.

(...)

Traditionnellement sur un cycle de trois ans, la première année nous organisons un Conseil de chimie avec le lendemain un événement grand public à Flagey autour des thèmes qui ont été discutés au Conseil de chimie. L’année d’après, nous avons un Conseil de physique, avec « l’événement Flagey » organisé autour des thèmes qui ont été discutés à ce Conseil de physique.

Marina Solvay : Comment voyez-vous le futur des Instituts ?

Marc Henneaux : Il est toujours difficile de parler du futur, mais disons qu’il y a plusieurs manières d’aborder la question. Je pense que le futur de la physique est assuré : il existe d’énormes questions que nous ne comprenons pas en physique, c’est une discipline aujourd’hui toujours aussi vivante qu’elle l’était il y a cent ans. On peut en dire de même pour la chimie, il y a là de nombreuses questions passionnantes, celles permettant de « mieux comprendre la vie », jusqu’aux problèmes relevant plutôt de la « chimie physique ». (...) puisque l’histoire des Instituts est intimement liée à l’histoire de la physique et de la chimie, sur le plan scientifique, le futur des Instituts est assuré.

Je pense aussi que le modèle de fonctionnement des Instituts, l’histoire qui soutient ce modèle et le prestige lié aux Conseils du passé font que toutes les cartes sont dans les mains des Instituts de façon à continuer à jouer un rôle important dans le développement de la science. Donc de ce point de vue, je pense aussi que l’avenir est prometteur.

(...) 

En d’autres termes c’est un combat de tous les jours, il faut toujours convaincre. C’est un travail incessant, toutefois je pense que nous réussirons dans le futur comme nous l’avons fait jusqu’ici. C’est extrêmement important.