Passer au contenu principal
La Digithèque

Des subsides aux prix Nobel

L’Institut international de physique Solvay lance dès sa création un programme destiné à subsidier des recherches expérimentales.

La mise en œuvre de ce programme est l’affaire du Comité scientifique international de l’Institut et de son secrétaire : le physicien danois Martin Knudsen.

Près de 80 000 francs belges (soit environ 21 181 000 francs belges ou 525 000 euros en 2017) seront distribués en subsides au cours des trois premiers exercices budgétaires de l’IIPS (en Europe, en Russie, aux États-Unis et en Argentine).

Le programme « subsides » de l’Institut sera mis en veilleuse après la Grande Guerre en raison de la dépréciation du franc belge. Seuls quelques projets d’un intérêt exceptionnel bénéficieront encore d’un subside Solvay, c’est le cas du subside Marton en 1933.