Passer au contenu principal
La Digithèque

La chimie au risque de la guerre

La guerre ne signifie pas un arrêt pur et simple de la recherche en chimie. Au contraire, comme le souligne Georges Chavanne dans une lettre qu’il adresse à Émile Tassel (représentant d’Ernest Solvay au sein de la Commission administrative de l’Institut de chimie), la guerre a permis de nombreuses avancées dans le domaine de la chimie théorique et industrielle. Ce sont, selon lui, les chimistes industriels qui ont soutenu, avec l’aide d’Ernest Solvay et de l’Institut de chimie, les efforts de la Société chimique de Belgique dans le domaine de l’industrie.