Passer au contenu principal
La Digithèque

De la diffraction des rayons X à la structure de l'ADN

À la veille de la Première Guerre mondiale, William Lawrence Bragg étudie la structure des réseaux cristallins à l’aide des rayons X. Le Comité scientifique international décide d’attribuer 1 250 francs belges (soit environ 330 460 francs belges ou 8 200 euros en 2017) à William Lawrence Bragg, 6000 francs belges (soit environ 2 382 900 francs belges ou 59 130 euros en 2017) à Johannes Stark pour sa recherche sur la division des raies spectrales dans un champ électrique (l’effet Stark) et un supplément de 1 000 francs belges (soit environ 264 960 francs belges ou 6 570 euros en 2017) à Max von Laue.

Quarante ans plus tard, le soutien apporté à William Lawrence Bragg produira des effets que nul ne pouvait prévoir : deux chercheurs, Francis Crick et James Watson, établiront dans son laboratoire la structure en double hélice de l’ADN, à l’aide d’une technique mise au point en 1914 avec le soutien financier de l’Institut international de physique Solvay.

[Neuvième Conseil de chimie Solvay, 1953]