Passer au contenu principal
La Digithèque

Interview du Professeur Edward van den Heuvel (avril 2017)

Edward Peter Jacobus (Ed) van den Heuvel (né le 2 novembre 1940 à Soest) est un astronome néerlandais, professeur émérite à l’Institut d’astronomie Anton Pannekoek de l’université d’Amsterdam.

Edward van den Heuvel est réputé pour son travail sur la formation et l’évolution des objets astrophysiques compacts tels que les étoiles à neutrons, les trous noirs et les naines blanches dans les systèmes binaires, et pour ses recherches sur les sursauts gamma.

Edward van den Heuvel étudie les mathématiques, la physique et l’astronomie à l’université d’Utrecht. Il y obtient son doctorat en 1968 grâce à ses recherches sur la rotation des étoiles. Au cours de sa carrière, il occupe différents postes, notamment à l’université de Californie, à l’université d’Utrecht, à l’Institute for Advanced Study et à la Vrije Universiteit Brussel.

Les travaux de van den Heuvel lui ont valu un doctorat honoris causa de la Katholieke Universiteit Leuven, le Spinozapremie (1995) et le prix Descartes de l’Union européenne (2002). Fait chevalier de l’Ordre du Lion néerlandais, il est également membre de l’Académie royale néerlandaise des arts et des sciences (depuis 1982), membre honoraire de l’Académie indienne des sciences, membre associé de la Royal Astronomical Society et membre honoraire du Centre interuniversitaire d’astronomie et d’astrophysique (IUCAA) à Pune, Inde.

(source: Wikipédia)

[Interview complète]

Extrait

Marina Solvay : Pensez-vous que les Conseils Solvay sont encore utiles aux progrès de la science ?

Professeur Edward van den Heuvel : Dans les années 20 et les années 30, il existait vraiment très peu de conférences internationales. De nos jours, il en existe bien entendu beaucoup plus. Des périodes turbulentes telles que les années 20 et 30, qui ont vu la découverte de la mécanique quantique et de la physique nucléaire, sont excessivement rares dans l’histoire de la science, et les Conseils Solvay durant cette période ont eu une importance énorme. Pendant le Conseil de 1973, nous vivions une période similaire, avec des questions complètement nouvelles sur « l’astrophysique de haute énergie ». Depuis les années 60, nous savions qu’il existait de mystérieuses sources de rayonnement X dans notre galaxie, et jusqu’en 1971-1972, personne ne savait ce que c’était ni d’où elles provenaient. Et dans les années 1971-1972, on a découvert qu’il s’agit d’étoiles à neutrons et de trous noirs dans les systèmes binaires. Je pense qu’après une telle découverte, il fut très opportun d’organiser un Conseil de physique Solvay. Et en 1973, nous avons été réunis à ce Conseil, chacun dans son secteur de recherche. Ce Conseil fut vraiment un très grand succès et a permis de nombreux progrès dans ce domaine.

(...)

Une tout autre chose importante à dire : je suis presque certain que Kip Thorne va recevoir un prix Nobel, avec ses collègues Rainer Weiss de MIT et Ronald Drever de Caltech, qui étaient à la base de la découverte des ondes gravitationnelles le 14 septembre 2015. Les antennes LIGO qui détectent les ondes gravitationnelles ont observé la fusion d’un système binaire consistant en deux trous noirs de masse d’approximativement 30 masses solaires. Nous espérions déjà qu’ils recevraient le prix Nobel l’année dernière.

Thorne n’était pas au Conseil de 1973, il aurait dû être là. J’ai appris beaucoup de choses importantes à ce Conseil, et je suis certain qu’il nous aurait beaucoup apporté s’il y avait participé.

Demain
Interview du Professeur Edward van den Heuvel (avril 2017)